Le but de cette thèse était de tester les effets du sentiment d’auto-efficacité culturelle, ou de la capacité à gérer des situations interculturelles avec succès, sur le fonctionnement efficace des individus dans des contextes interculturels.

 

 

Résumé :

Tout comme la beauté est dans l’oeil de celui qui regarde, la culture l’est aussi. La culture façonne la manière dont les individus pensent, communiquent, vivent ainsi que leurs comportements. La globalisation et les progrès technologiques ont transformé les interactions interculturelles en un phénomène répandu, où les personnes n’ont plus besoin de voyager à l’étranger pour interagir avec une personne d’une culture différente. Comprendre les subtilités culturelles cachées à l’oeil nu et savoir naviguer entre les différentes cultures est important pour les individus et les organisations.
Le but de cette thèse était de tester les effets du sentiment d’auto-efficacité culturelle, ou de la capacité à gérer des situations interculturelles avec succès, sur le fonctionnement efficace des individus dans des contextes interculturels. La théorie du comportement planifié d’Ajzen fut utilisée comme la colonne vertébrale théorique de ce travail. Cette dernière postule que les intentions comportementales sont prédites par le contrôle comportemental perçu et que le comportement est prédit par la combinaison du contrôle comportemental perçu et des intentions comportementales. Ainsi, un fonctionnement efficace dans des contextes interculturels fut représenté à travers l’intention ou la volonté des individus d’être dans des contextes interculturels, et leur comportement ou performance dans ce dernier. Ce modèle qui prédit les intentions et les comportements des individus fut testé dans une série d’études empiriques.
La première étude présentée porte sur la structure factorielle d’un outil qui mesure le sentiment d’auto-efficacité culturelle de manière indirecte, dans l’espoir d’améliorer la mesure de ce dernier avec un outil psychométriquement validé.
En ce qui concerne les intentions, deux études ont investigué la relation entre le sentiment d’auto-efficacité culturelle et l’intention d’expatriation professionnelle chez des étudiants universitaires. Dans l’ensemble, les résultats montrent d’une part la validité incrémentale du sentiment d’auto-efficacité culturelle au-delà de l’intelligence émotionnelle et de l’ouverture à l’expérience, et d’autre part, le rôle médiateur du sentiment d’auto-efficacité d’expatriation professionnelle.
Concernant les comportements, deux études ont analysé l’effet du sentiment d’auto-efficacité culturelle sur la créativité, dans des contextes interculturels. La première étude a exploré l’effet du sentiment d’auto-efficacité culturelle sur la créativité dyadique. Les résultats ont révélé que le sentiment d’auto-efficacité culturelle est associé de manière positive à la créativité dyadique, dans des dyades interculturelles. La deuxième étude a testé la relation causale entre le sentiment d’auto-efficacité culturelle et la créativité. Le sentiment d’auto-efficacité culturelle a été manipulé à travers des faux retours donnés aux participants. Les résultats ont montré que lorsque l’on travaille avec une personne d’une culture différente, la manipulation du sentiment d’auto-efficacité culturelle amène à une augmentation de la créativité.
Dans l’ensemble, les résultats des études indiquent que la confiance dans sa propre capacité à gérer les interactions interculturelles efficacement, peut augmenter l’intention des personnes à vouloir être dans un environnement interculturel et peut amener à des comportements positifs tels que la créativité individuelle et dyadique. Ainsi, favoriser le sentiment d’auto-efficacité culturelle peut représenter un atout caché qui peut être trouvé et développé chez toute personne qui souhaite récolter les bénéfices associés aux interactions interculturelles.

Mots Clés

sentiment d’auto-efficacité culturelle, intentions d’expatriation professionnelle, créativité

Directeurs de Thèse

Pr Todd Lubart (directeur de thèse) LaPEA, Université Paris Cité
Pr Martin Storme (codirecteur de thèse) LaPEA, IESEG

Jury

Bonnardel, Nathalie, Professeur, Aix-Marseille Université, Rapporteur
Reiter-Palmon, Roni, Professeur, University of Nebraska Omaha, Rapporteur
Getz, Isaac, Professeur, ESCP, Examinateur
Glăveanu, Vlad, Professeur Associé, Webster University, Examinateur
Hanchett Hanson, Michael, Professeur Adjoint, Columbia University

 

À lire aussi

Doctoriales au Croisic

Doctoriales au Croisic

Cette année, les doctoriales AME ont eu lieu du 27 au 29 novembre 2023 au Croisic.Les doctorant.e.s du LaPEA étaient nombreus.ses à y participer, accompagné.e.s de Valérie Gyselinck et de Catherine Gabaude.     À lire aussi