L’objectif de cette thèse est de mieux comprendre comment les informations sensorimotrices participent à la représentation d’un lieu en mémoire, et en influence les propriétés métriques.

 

Résumé :

L’objectif de cette thèse est de mieux comprendre comment les informations sensorimotrices participent à la représentation d’un lieu en mémoire, et en influence les propriétés métriques. Notre hypothèse est que les informations issues du corps contribuent spécifiquement à ajuster les propriétés métriques de la représentation spatiale, c’est-à-dire à moduler la valeur des angles et distances mémorisés entre différents points de repères issus de l’environnement.  Nous choisissons d’adopter une perspective située et incarnée, visant à promouvoir la synthèse de modèles théoriques écologiques afin d’aboutir à une meilleure connaissance des processus impliqués dans la mémoire spatiale. Afin d’appuyer notre vision intégrative des représentations spatiales, nous avons imaginé plusieurs protocoles impliquant un apprentissage spatial dans lequel les informations sensorimotrices pouvaient être rendues disponibles ou altérées, et nous avons observé les conséquences de ces manipulations sur des tâches variées dont le rappel de coordonnées spatiales sur carte. Nos résultats mettent en lumière les effets de processus d’anticipation d’effort physique liés à la locomotion sur l’encodage des propriétés métriques d’un lieu à grande échelle. Ils apportent également des données nouvelles concernant la perception des capacités d’action dans un espace péri-personnel, et son effet sur les propriétés de la représentation spatiale. Les implications théoriques de ce travail mettent l’accent sur la dépendance du format de représentation final aux demandes de la tâche effectuée durant l’encodage : à une activité et un but donné correspondrait une forme de représentation adaptée aux besoins de l’organisme en interaction avec un espace spécifique.

Mots Clés

mémoire spatiale, représentations spatiales, cognition située et incarnée, informations sensori-motrices, réalité virtuelle, propriétés métriques

Directeurs de Thèse

Valérie Gyselinck, directrice de recherche — Université Gustave Eiffel
Serge Nicolas, professeur des universités — Université Paris Cité

Jury

Francesca Pazzaglia, professor — Université de Padoue — Rapporteure
Yann Coello, professeur des universités — Université de Lille — Rapporteur
Michel Guerraz, professeur des universités — Université Savoie Mont-Blanc — Examinateur

 

À lire aussi

Doctoriales au Croisic

Doctoriales au Croisic

Cette année, les doctoriales AME ont eu lieu du 27 au 29 novembre 2023 au Croisic.Les doctorant.e.s du LaPEA étaient nombreus.ses à y participer, accompagné.e.s de Valérie Gyselinck et de Catherine Gabaude.     À lire aussi