Le principal objectif du projet COSI (COvid and Social Innovations) est d’apporter des réponses concrètes pour répondre à ces besoins dans le champ du travail social.

Descriptif

Projet Financé par l’ANR

La pandémie de la COVID-19 a profondément impacté les activités de nombreux secteurs tels que la santé, le commerce, le social ou encore l’éducation. Après deux confinements et un couvre feu toujours en cours, un retour progressif à la normale est espéré via une campagne de vaccination massive. Dans ce contexte, il apparait indispensable de comprendre les difficultés induites par la crise et d’identifier des solutions adaptées pour (1) faire face aux conséquences de la pandémie et (2) se préparer à de potentielles crises sanitaires et/ou sociales futures. Le principal objectif du projet COSI (COvid and Social Innovations) est d’apporter des réponses concrètes pour répondre à ces besoins dans le champ du travail social. Dans un premier temps, une phase de génération d’idées à grande échelle sera menée dans un ensemble de structures au sein desquelles l’action des travailleurs sociaux est essentielle pour accompagner une variété de publics fragilisés. Les travailleurs sociaux pourront ainsi faire remonter des idées opérationnelles déjà implémentées sur le terrain tout en proposant des solutions nouvelles et innovantes tenant compte de leur expérience du contexte crise. Cette recherche action utilisera l’outil développé dans le cadre du projet ANR “SURVIE” (SURpasser le Virus par les Innovations Emergentes; AAP RA-COVID-19), en cherchant à étendre “l’innovation participative” en investiguant la résilience des travailleurs sociaux face à la COVID-19.
Les travailleurs sociaux généreront leurs idées durant plusieurs semaines via une plateforme en ligne spécifiquement dédiée. L’ensemble des idées sera évalué par des juges experts et servira de base de réflexion à des groupes d’analyse des pratiques composés de travailleurs sociaux. Ces idées seront évaluées par des experts du travail social et de la créativité sur un ensemble de critères tels que le caractère réaliste/réalisable des idées. Parallèlement, une analyse du territoire sera menée par des géographes dans le but d’identifier les liens entre les idées générées par les travailleurs sociaux et les caractéristiques du territoire. Cela permettra notamment d’affiner l’évaluation des idées en termes de faisabilité et de pertinence au regard des spécificités locales. Dans l’ensemble, et à travers les douze mois de ce projet, les chercheurs impliqués (dans les domaines de la psychologie sociale, de la psychologie différentielle, de la géographie et de la gestion) analyseront l’activité des travailleurs sociaux et le produit du processus d’innovation participative. Ainsi, le projet COSI fournira des préconisations globales pour faire face à la crise dans le champ du travail social mais aussi des recommandations adaptées aux missions des structures, aux spécificités des publics et du territoire local.

Budgets

79 K€ pour le LaPEA

Personnes du laboratoire à contacter

Jerone Guegan: jerome.gueguan@u-paris.fr

À lire aussi

Doctoriales au Croisic

Doctoriales au Croisic

Cette année, les doctoriales AME ont eu lieu du 27 au 29 novembre 2023 au Croisic.Les doctorant.e.s du LaPEA étaient nombreus.ses à y participer, accompagné.e.s de Valérie Gyselinck et de Catherine Gabaude.     À lire aussi

Modélisation de l’acceptabilité de mesures publiques et d’initiatives privées visant à réduire l’utilisation individuelle de la voiture en Ile-de-France. Thèse préparée par Nokplim Akouh

Modélisation de l’acceptabilité de mesures publiques et d’initiatives privées visant à réduire l’utilisation individuelle de la voiture en Ile-de-France. Thèse préparée par Nokplim Akouh

Cette thèse a pour objectif d’analyser et de comprendre les facteurs sous-jacents à la pratique de l'autosolisme, c'est-à-dire l'utilisation individuelle de la voiture, dans le contexte des trajets domicile-travail en Île-de-France.   ©      Résumé : Cette thèse...